Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités > Les Actualités précédentes > Décès d’Emmanuel Hornero

Décès d’Emmanuel Hornero

par Reynald Pain - 13 septembre 2010

C’est avec une profonde tristesse que nous avons appris la disparition tragique de notre collègue et ami Emmanuel Hornero, à l’âge de 31 ans, le 1er août 2010 lors d’un accident de planeur près du Puy-en-Velay.

Emmanuel avait commencé sa carrière au LPNHE en août 2004 comme CDD ingénieur expert en développement d’applications avant d’être titularisé ingénieur d’étude 2ème classe en décembre 2005. Avant cela il avait travaillé dans la société CIPAM à Clermont-Ferrand de 1998 à 2000 en tant qu’ingénieur concepteur de systèmes d’informations informatisés.

Emmanuel était diplômé de l’IUT de Clermont-Ferrand en 1998 (option Systèmes industriels), de l’Institut d’Ingénierie Informatique de Limoges en 2000 (diplôme d’ingénieur spécialité “Conception de Systèmes d’Informations Informatisés”), de l’Université de Bordeaux en 2001 (DESS en Imagerie), et de l’Université Paul Sabatier à Toulouse (ENSEEIHT) en 2004 (DEA Informatique de l’Image et du Langage).

Emmanuel était très fortement impliqué dans le développement d’expériences au sein de collaborations internationale (SUPERNOVA, ATLAS, HESS, SNDICE, ILC et LSST) et travaillait aussi régulièrement pour le service informatique du LPNHE. Sa collaboration avec le groupe SUPERNOVA avait commencé dès son arrivée au laboratoire lors d’un contrat à long terme. Dans le cadre du projet SNFactory, il avait contribué aux développements liés à la prise de données du spectrographe du télescope de Hawaii, au système de processing central implanté au Centre de Calcul de l’IN2P3 à Lyon et avait automatisé la mise à jour de la base de données à Lyon en fonction de l’état du déroulement de la chaîne de traitement des données (acquisition, transfert et traitement de données). A la demande du groupe SNLS, il avait appliqué la même démarche à une base de données hébergée sur une machine locale au LPNHE.

En 2008, Emmanuel avait intégré le groupe LSST dans le cadre d’un développement spécifique sous LabView pour les bancs de tests des nouveaux CCD et l’optimisation de la transformation et de la conversion des images brutes sauvegardées localement et répliquées au Centre de Calcul de Lyon. Parallèlement, Emmanuel avait contribué à l’étude du système de pilotage existant de la caméra HESS pour proposer un nouveau software permettant aux physiciens de tester, de paramétrer et lancer les acquisitions de données de la nouvelle caméra HESS2. Dans la même année, Emmanuel avait proposé une interface de pilotage automatique du guidage et du positionnement d’un miroir dans le cadre d’un projet d’étude pour SNDICE.

En 2009, dans le cadre de la grille de Calcul Tiers2 pour ATLAS en production dans le laboratoire, Emmanuel avait été convié à une mission délicate consistant à apporter à la fois une expertise développement et un soutien aux physiciens désirant exploiter au mieux leurs logiciels de calcul et les ressources en stockage sur la grille locale du LPNHE. Dans la même période, Emmanuel avait participé aux tests et à la caractérisation d’une nouvelle carte d’acquisition prototype pour le groupe ILC. Il avait développé pour celui-ci une interface de dialogue avec la carte afin de lancer des séries de tests.

Au sein du service informatique, Emmanuel avait su s’adapter aux différentes missions qui lui avaient été confiées dans des contextes variés sur des projets techniques différents ; configuration d’un nouveau serveur d’impression, participation à la virtualisation des serveurs d’intérêt général, étude des performances de calcul des algorithmes scientifiques sur cartes graphiques, divers développements des portails WEB (doctorants, stagiaires) et développement d’une application graphique de simulation probabiliste et réelle sur la propagation de gerbes dans une cuve de Cherenkov dans le cadre de l’event display du groupe AUGER. Ce dernier travail avait fait l’objet d’une présentation aux Journées Informatique de l’IN2P3 à Lyon en septembre 2006. Dernièrement, Emmanuel avait initié des tests en laboratoire des librairies CUDA sur une carte graphique ce qui lui avait donné l’occasion de participer à des partages de compétences interlabos dans les domaines du calcul scientifique et de l’imagerie.

Emmanuel était unanimement apprécié par ses collègues. Tous louaient sa grande gentillesse et sa disponibilité. Doté d’un caractère égal, il était toujours de bonne humeur, souriant et prêt à rendre service.

Emmanuel était un homme passionné. Captivé depuis l’enfance par l’aviation il pratiquait le vol à voile depuis de nombreuses années. Il était même en passe de devenir instructeur. Il y a deux ans, il avait découvert le théâtre et s’y investissait depuis sans réserve. Ayant obtenu une inscription dans une école de théâtre, il devait passer à mi-temps à la rentrée pour pouvoir en suivre les cours. L’informatique était aussi l’une de ses passions et il était heureux d’avoir pu en faire sa vie professionnelle. Il s’était également engagé lors du mouvement de défense de la recherche en 2009.

Ces différents aspects de sa vie n’étaient pas cloisonnés mais communiquaient. Il n’hésitait pas par exemple à mettre ses compétences informatiques au service de ses autres activités. Il travaillait à la mise au point d’un logiciel de reconstruction de ses vols en planeur à partir des informations de son GPS, il avait mis sur pied et administrait le serveur web de sa compagnie de théâtre (Les productions de la fabrique), etc... Il partageait volontiers ces différentes passions avec ses collègues et savait leur communiquer son enthousiasme et sa fraîcheur.

Au sein de l’équipe informatique, et plus largement au sein du LPNHE, il occupait une place importante, tant sur le plan purement professionnel que sur le plan humain. Toujours prêt à participer avec enthousiasme à la vie du laboratoire, Emmanuel était en outre doté d’un humour subtil et n’hésitait pas à plaisanter et à partager sa bonne humeur avec ses collègues. Il participait ainsi grandement à la bonne ambiance au sein du service et au delà, au sein du laboratoire.

L’ensemble du personnel du LPNHE est sincèrement et profondément affecté par le départ prématuré d’Emmanuel. Il nous manquera énormément.

à la caféteria de Jussieu - 354.7 ko

Dans son ancien bureau à la coupole - 698.8 ko

Emmanuel Hornero (1978-2010) - 1.9 Mo

En planeur - 552.7 ko

Lors du déménagement - 1.9 Mo

Facebook

Dans la même rubrique :