Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Communication et documentation > Espace Grand Public > Fête de la science 2011

Fête de la science 2011

Village des sciences Physiques

par Isabelle Cossin, Laurence Marquet - 14 juin 2012

La physique se met dans tous ses états : Explorer la matière, suivre la lumière, appréhender la couleur

1ère édition du Village des Sciences Physique - Entrée Gratuite Du jeudi 13 au Samedi 15 Octobre 2011

Une aventure à vivre avec vos élèves, en famille ou entre amis. Les chercheurs vous donnent rendez-vous sur le village des sciences, à l’entrée principale de l’Université Pierre et Marie Curie. Ateliers pédagogiques, expériences, conférences, expositions, débats sur plus de 1000 m2 vous permettront de mieux comprendre la matière, les hautes énergies, de l’infiniment grand à l’infiniment petit, le phénomène supra pour les 100 ans de la découverte de la supraconductivité, la course de la lumière, la constitution des couleurs. Plusieurs laboratoires de recherches s’associent pour vous ouvrir cette fenêtre sur les avancées scientifiques et technologiques en Nanosciences, Astrophysique, Cosmologie, Physique des particules et des milieux condensés, Minéralogie …

Ce Village des Sciences regroupe des stands pour tous les âges. Les enfants à partir de 7 ans sont invités à manipuler de manière ludique. Les jeunes pourront participer en dialoguant et en expérimentant. Cette approche directe avec le public est relayée par un accès au cœur des laboratoires pour des manips délicates, cycle de conférences, visite des accélérateurs …

Lieu du Village : métro Jussieu, Ligne 7 - 10, Bus 67 - 89 4 place jussieu - Paris 5ème - Parvis du campus, entre l’entrée principale et la tour 26

Scolaires : inscription obligatoire Jeudi 13 et Vendredi 14 octobre 2011 de 9h à 18h

Tout public : entrée libre Samedi 15 octobre 2011 de 10h à 18h

Coordination : Isabelle Cossin, Chargée de communication LPNHE cossin lpnhe.in2p3.fr

 

Le village des sciences physiques

« La physique se met dans tous ses états !
Explorer la matière, suivre la lumière, appréhender la couleur »
  • Du jeudi 13 au samedi 15 Octobre 2011
  • de 10 à 18 heures,
  • 4, place Jussieu 75005 Paris - Métro Jussieu.
  • Entrée Gratuite

Plus de 1000 m2 d’ateliers incroyables fédérant 4 laboratoires : LPNHE, INSP, IMPMC, LKB.

LPNHE, Laboratoire de Physique Nucléaire et de Hautes Energies

Inscriptions obligatoires pour les scolaires les jeudi 13 et vendredi 14 octobre, auprès d’ isabelle cossin (01 44 27 68 95)
L’enseignant devra pour sa classe être accompagné au minimum d’un adulte encadrant/parent d’élève.

Entrée libre le samedi

 

 

Ateliers pédagogiques !

«  »

Atelier d’électronique à l’échelle du nanomètre

Les matériaux en couches très minces (quelques couches atomiques) sont utilisés pour effectuer des mesures de temps très courts (picoseconde, 10-12 seconde), de position (quelques microns), et de charge électrique (un électron), à l’échelle des grands détecteurs (mètres carrés) utilisés en Physique des Hautes Energies et des Astro-Particules, dans des systèmes comportant des millions de voies de mesure. On peut, par exemple, estimer la vitesse de la lumière avec ces mesures de temps.

  • Atelier pour 1ère & Terminale, durée 1h00
  • Intervenants : Jean-François Genat

Atelier sur la radioactivité Étude de la désintégration spontanée d’une source radioactive constituée d’un ensemble de noyaux instables de Césium Cette désintégration se fait par émission de particules, électrons, photons, antineutrinos. L’expérience consiste à détecter ces particules (dans la mesure du possible) et à les compter.

  • Atelier pour 1ère & Terminale, durée 1h00
  • Intervenants : Romain Gaior

Atelier sur les détecteurs au silicium Les détecteurs au silicium ont été utilisés pour la mesure précise de la position de passage des particules chargées en physique des hautes énergies depuis des nombreuses années. Un système composé de plusieurs couches de silicium peut aussi être utilisé pour déterminer la trajectoire des particules et donc le point d’origine de la trace, avec une précision de quelques dizaines de microns. En présence d’un champ magnétique, la mesure de la courbure de la trajectoire faite avec un trajectographe au silicium peut être utilisée pour déterminer l’impulsion de la particule. L’utilisation des détecteurs au silicium est aussi très commune pour des mesures d’énergie et en physique médicale, avec des applications à la détection de photons.

  • Atelier pour 1ère & Terminale, durée 1h00
  • Intervenants : Giovanni Calderini

Atelier de physique Mesure de la masse d’un électron à l’aide d’un double-décimètre Une approche ludique sur la technique de mesure de la masse d’une particule chargée aussi petite que celle de l’électron Jeudi toute la journée et Vendredi matin

  • Atelier pour 1ère & Terminale, durée 1h00
  • Intervenants : Patrick Nayman

Expériences contre intuitives La Physique en Herbe L’expérience contre-intuitive est une expérience qui produit un résultat inverse ou très différent de celui auquel on s’attend, intuitivement, avant que l’expérience ne soit mise en action. Elle procure au public une opportunité extraordinaire d’apprendre en s’amusant, de découvrir les côtés les plus abscons de la science par ses aspects les plus ludiques et les plus spectaculaires. Si on fléchit un spaghetti entre nos deux index, en combien de morceaux se cassera-t-il ?... Si je lâche en même temps une balle lourde et une balle légère, laquelle arrivera en premier au sol ?.... Autant d’expériences contre-intuitives que vous pourrez réaliser lors de la fête de la science et refaire ensuite à la maison ou à l’école.

  • Atelier de 7 à 77 ans, durée 30mm

 

Cycle de conférences grand public

Jeudi 13 octobre

11h La relativité restreinte par Jean-Michel Lévy, chercheur CNRS  : La relativité restreinte est un instrument essentiel de la physique des particules. Cet exposé a pour but d’en faire comprendre les bases en utilisant une approche élémentaire mais rigoureuse.

16h L’impact du tremblement de terre sur les réacteurs de la centrale de Fukushima par Christian de la Vaissière, chercheur CNRS  : Le tsunami du 11 mars 2011 a été d’une rare violence. Si médiatiques soient-elles, les peurs engendrées par le nucléaire doivent être mesurées à l’aune de ces drames.

Vendredi 14 octobre

11h Qu’est-ce qu’une supernova ? par Pier-Francesco Rocci, thésard au LPNHE Pourquoi les supernovae sont-elles importantes en cosmologie ? L’exposé s’intéressera aussi aux observatoires utilisés pour les étudier en particulier à travers le projet SkyDice – SNDice.

16h Histoire des rayons cosmiques par Antoine Letessier-Selvon, chercheur CNRS Rétrospective des rayons cosmiques depuis 100 ans.

Samedi 15 octobre

11h Le coté sombre de l’Univers : exploration à travers l’astronomie gamma par Agnieszka Jacholkowska, chercheure CNRS Etat de l’art sur les mesures actuelles de la masse manquante de l’Univers, les expériences d’Astronomie qui cherchent à détecter les rayons Gamma et les derniers résultats portant sur la nature possible des particules composant la Matière Sombre.

16h Le grand collisionneur de protons du CERN : deux années de succès par Frédéric Derue, chercheur CNRS Le LHC, grand collisionneur de protons du CERN, a démarré au printemps 2010. Nous reviendrons sur ses enjeux et les premiers résultats obtenus.

Les détecteurs pour la physique des 2 infinis Réservation obligatoire pour les scolaires : cossin lpnhe.in2p3.fr durée : 1 heure Niveau : Lycée

Roue cosmique « Initiation aux rayons cosmiques » La roue cosmique est un télescope à muons de maniement très simple qui vous permettra de découvrir la détection des rayons cosmiques.

Mini-Auger Pierre Billoir Des rayons cosmiques bombardent la Terre en permanence. Ils interagissent avec les noyaux d’azote et d’oxygène de l’atmosphère et donnent des « gerbes » de particules dont quelques-unes arrivent jusqu’au sol.

Chambre à brouillard Une chambre à brouillard ou chambre de Wilson est une chambre fermée et contenant un gaz maintenu à une certaine pression et température, de manière à ce qu’il soit saturé en vapeur.

Chambre à étincelles La chambre à étincelles est un détecteur de particules. Une série de feuilles métalliques parallèles est placée dans une enceinte remplie d’un mélange de gaz nobles, néon et hélium en général. Les particules chargées électriquement qui traversent la chambre, ionisent le gaz.

A noter pour le grand public, cet atelier ne se tiendra pas le samedi 15 octobre mais uniquement pour les scolaires les jeudi 13 et vendredi 14 octobre.

 

Voir en ligne : Programme détaillé du village des sciences Physiques

1 - Campus Jussieu -Université Pierre et Marie CURIE - Sciences et Médecine - UPMC - Paris - 38.2 ko

Facebook