Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Matière Noire et Energie Noire > LSST

LSST

par Sophie Trincaz - 21 avril 2015

La compréhension de la nature de la matière et de l’énergie noires nécessite de mesurer les paramètres cosmologiques avec une précision de l’ordre du pourcent. Les moyens à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif passent par l’échantillonnage de très grandes portions de l’Univers visible (de l’ordre de 100 Gpc3). À cette fin, il faut non seulement pouvoir observer à grande distance, mais avec un dispositif à très grand champ.

Le projet au sol, LSST, vise à l’observation répétée de l’ensemble du ciel visible (en 6 bandes), 1 000 fois par champ, en s’affranchissant ainsi d’une partie des effets instrumentaux et atmosphériques. Il est basé sur un télescope au sol de 8.4 mètres de diamètre équipé d’une caméra de 3.2 milliards de pixels de 10μ à lecture rapide (2s). L’ensemble, implanté au Chili, couvrira un champ de 9,6 degrés-carrés sur le ciel balayé à la cadence d’un champ toutes les 40 secondes à travers les filtres ugrizy. Chaque champ sera ainsi visité à peu près 1 000 fois dans le mode « survey » du programme pendant les 10 ans de la prise de données.

La planification du projet prévoit la fin de la construction d’ici 2016-2017 pour un démarrage des observations en 2019. Le LPNHE est très impliqué dans la construction de LSST, où il a été moteur dans la mise en place d’une contribution de l’IN2P3 au projet et a lui-même une contribution significative à la caméra de LSST.

Vue en direct du site en construction : http://www.lsst.org/lsst/gallery/construction-webcam

Contact : Pierre Antilogus - Tel : +33 1 44 27 41 54

Facebook