Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Matière Noire et Energie Noire > SNLS, SNF et Skymapper

SNLS, SNF et Skymapper

par Webmaster - 6 novembre 2012

GIF - 6.3 ko
cosmologie

La mesure du diagramme de Hubble des supernovae de type Ia (SNe Ia) permet d’accéder à l’histoire de l’expansion de l’univers, aujourd’hui jusqu’à des décalages vers le rouge de l’ordre de l’unité, en comparant les flux de supernovae lointaines et proches dans la même bande spectrale dans le référentiel de la supernova. Dans le cadre de la relativité générale, en supposant un univers homogène et isotrope aux grandes échelles, l’évolution temporelle du taux d’expansion ainsi mesuré permet de contraindre le contenu de l’univers (densité d’énergie et équation d’état de ses composants).

Cette approche a permis la mise en évidence d’une « énergie noire » responsable d’une accélération de l’expansion de l’univers. Depuis, des mesures de la structuration de la matière (fonction de masse des amas de galaxies, spectre de puissance en utilisant les galaxies comme traceur de masse, effets de lentilles gravitationnelles faibles, échelle angulaire du pic d’oscillation acoustique des baryons), combinées à la mesure des anisotropies du rayonnement fossile micro-onde (CMB), ont confirmé ce résultat. Reste à déterminer la nature de cette « énergie noire » caractérisée par son équation d’état w (rapport pression sur densité).

L’équation d’état d’une densité indépendante de l’expansion confère à ce rapport la valeur w=-1, à l’instar de la constante cosmologique. C’est la valeur privilégiée par les observations actuelles. Aujourd’hui w est mesurée avec une précision de 7 %. L’objectif de l’équipe cosmologie du LPNHE est d’améliorer ce résultat aujourd’hui limité par des incertitudes systématiques sur les mesures de distance des supernovae.

Dans ce but, trois axes de recherche sont poursuivis : calibration photométrique, modélisation et caractérisation des supernovae et propriétés des SNe Ia en fonction de leur environnement.

Ces thèmes de recherche se font dans le cadre de deux projets en phase d’analyse : le Supernova Legacy Survey (SNLS) et le projet Supernova Factory (SNF). L’équipe s’engage, par ailleurs, sur une participation au projet SkyMapper qui vise à mesurer précisément les distances de 500 supernovae proches et réfléchit à participer au projet Dark Energy Survey de mesure de la cosmologie, combinant supernovae, oscillations baryoniques, lentilles gravitationnelles et amas de galaxies dans un même projet.

Contact : Julien Guy - Tel : +33 1 44 27 41 23

Le site du groupe Supernova & Cosmologie du LPNHE Paris

Facebook