Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Actualités > Les Actualités précédentes > Construction du LSST : une nouvelle étape majeure vient d’être franchie

Construction du LSST : une nouvelle étape majeure vient d’être franchie

par Sophie Trincaz - 30 juin 2017

La construction de la camera du LSST (Large Synoptic Survey Telescope) vient de franchir une étape majeure : le premier science raft, soit la brique détectrice élémentaire composée de 9 capteurs CCD, est prêt à être envoyé au SLAC National Accelerator Laboratory. Elle pourra ainsi être intégré au plan focal de la future plus grande caméra numérique du monde. Ce résultat est le fruit d’une collaboration internationale à laquelle participent dix laboratoires de l’IN2P3.

LSST est un télescope en cours de construction qui va, depuis le Chili, permettre de réaliser le relevé du ciel le plus rapide, le plus profond et le plus vaste jamais entrepris. Ses caractéristiques techniques vont lui permettre de balayer le ciel en continu, zone après zone près de 800 fois en dix ans et de prendre des images d’une très haute qualité. Le LSST va scruter dans toutes les directions possibles, soit environ la moitié de toute la voûte céleste.

Sur cette partie du plan focal, la contribution de l’IN2P3 s’est concentrée notamment sur la réalisation des circuits ASPICs qui mettent en forme le signal directement en sortie des CCD, le micro-code des cartes de lecture (REB), la production-compilation des séquences d’opération des CCD, la participation à la sélection et à l’étude des CCD, ainsi que le diagnostic et l’optimisation de l’électronique des CCD. La mise en production du télescope est prévue pour 2020.

Parmi les laboratoire IN2P3 ayant participe au projet, le LPNHE est un contributeurs important : depuis 2007, ce sont environ 20 personnes, ITA et chercheurs, qui participent au banc CCD et à l’électronique de LSST et sont ainsi des acteurs clé de ce succès. Claire Juramy et Pierre Antilogus, tous deux membres de cette équipe ont même reçu les félicitations de la collaboration pour leur contribution à ce projet.

Pour en savoir plus :
Le site LSST France
Le site international de LSST (en anglais)

Contact au laboratoire : Pierre Antilogus

Facebook

Dans la même rubrique :