Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Thèses, Stages, Formation et Enseignement > Propositions de thèses antérieures > Propositions de thèses 2012 > Mesures cosmologiques de précision à l’aide des Supernovae de Type Ia

Mesures cosmologiques de précision à l’aide des Supernovae de Type Ia

Equipe « Cosmologie » ; groupe : SNfactory responsable Sébastien Bongard

Directeur de thèse : Sébastien Bongard

tél : 01 44 27 72 53

e-mail : sebastien.bongard lpnhe.in2p3.fr

Titre : Mesures cosmologiques de précision à l’aide des Supernovae de Type Ia

Les supernovæ de type Ia (SNe Ia) )sont des explosions thermonucléaires de Naines Blanches qui produisent autant d’énergie lumineuse qu’une galaxie. De ce fait, elles sont observables jusqu’a des distances cosmologiques. Des méthodes empiriques basées sur la variation temporelle de leur luminosité ainsi que sur leurs couleurs relatives permettent de mesurer avec précision leur magnitude absolue. Il est ainsi possible de les utiliser comme sondes de distances permettant de tester la structure à grande échelle de l’Univers. Les travaux ayant démontré l’expansion accélérée de l’Univers grâce à cette méthode ont d’ailleurs été récompensés par le Prix Nobel de Physique 2011.

La SuperNova factory est une programme de suivi spectro-photométrique de SNe Ia proches qui a observé ∼ 180 séries spectrales temporelles absolument calibrées en flux. Cet échantillon offre une couverture spectrale et une homogénéité que seul un programme dédié pouvait atteindre. Enfin, les supernovæ suivies par la SNfactory disposent en moyenne de 7 spectres par objet, ce qui constitue une couverture temporelle dont peu de SNe Ia publiées disposent.

Ces données d’une qualité inégalée ouvrent la porte à l’étude de l’évolution temporelle des SNe Ia de manière inédite. Le stage portera sur l’exploration des séquences spectrales temporelles. Le but fondamental du travail de stage, puis idéalement de thèse sera de chercher à comprendre l’impact des poussières sur les couleurs des SNe Ia, et plus généralement, visera à contraindre les erreurs systématiques qui entachent leur utilisation en cosmologie. Le travail sur les données de la SuperNova factory sera couplé avec l’analyse de données de SkyMapper, un autre projet d’observation de SNe Ia proches qui démarre actuellement et dans lequel le LPNHE est très impliqué.

La thèse se trouve ainsi idéalement placée entre un programme d’observation terminé et un qui débute, ce qui permettra non seulement une implication immédiate dans l’analyse des données mais aussi de participer à des observations, ce qui constitue toujours une expérience enrichissante. L’essentiel du travail se déroulera dans le groupe Cosmologie du LPNHE qui est fortement impliqué dans les projets SNLS et SNfactory.

Lieu de travail : LPNHE - Paris

Déplacements éventuels : Chili (observations) et Australie et Etats-Unis (réunions de collaboration)

Documentation :

Contacts :

Facebook