Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Le LPNHE > Pages du personnel > Beau Tristan > Divers > Vielleries > Mountain Lion : une configuration personnelle

Mountain Lion : une configuration personnelle

26 septembre 2012

par Tristan Beau - 7 juin

Nouvelle machine, nouvel OS. Peu fan des nouveautés proposées, attaché à un environnement mettant en avant UNIX, voici la configuration pas à pas que j’ai adoptée. Rien de révolutionnaire, il s’agit surtout d’un pense-bête qui peut servir à tout le monde.

Installation du système

Rien à faire, la machine est livrée avec OS 10.8 . On veillera cependant, lors du premier démarrage et la personnalisation de la machine a configurer l’ID Apple, nécessaire pour l’usage de l’AppStore dont on ne peut se passer, au moins pour l’installation de XCode.

Opérations préliminaires

  • Dans le menu Pomme, « Software Update », lancer les mises à jour requises.
  • Éviter l’utilisation de TimeMachine sur le disque local (quel sens cela a-t-il du reste ?) :
    sudo -s
    tmutil disablelocal

(quelques informations à ce sujet : http://support.apple.com/kb/HT4878)

  • Éventuellement supprimer SpotLight si vous ne comptez pas vous en servir :
    sudo -s
    launchctl unload -w /System/Library/LaunchDaemons/com.apple.metadata.msd.plist
  • Faire le ménage dans le dock (je ne garde qu’un navigateur, les préférences systèmes et j’ajoute le terminal)
  • Configurez vos « System Preferences » (screen saver, security, sharing (e.g. ssh), firewall, ...

Installations logiciels de base

  • X11 n’est plus présent. Il faut aller le chercher dans XQuartz . On pourra après l’avoir lancé modifier dans les applications xterm en
    xterm -ls -sb -sl 2048

et rajouter par exemple xkill, qui peut être bien utile.

  • XCode ne vient pas par défaut. Il faut l’installer via AppStore (disponible dans le menu « Pomme »)
  • Parmi les blagues, les outils de développement en ligne de commande ne sont pas installés avec XCode maintenant ! Pour y avoir accès, lancer XCode puis « Preferences/Downloads » et installer les Command Line Tools. Désormais il y a gcc ! Formidable.
  • Il faut également accepter la licence xcode (notamment souci lors de la compilation de octave et ses dépendances sinon) :
    sudo xcodebuild -license
  • Pour les utilisateurs de LaTeX, une installation facile mais gourmande en espace disque : MacTeX

Outils UNIX via MacPorts

Les indispensables

  • Installer MacPorts
  • Mise à jour :
    sudo -s
    port selfupdate
    port upgrade outdated
  • Installations :
    sudo -s #si besoin
    port install xfig # de nombreux autres outils seront installés par dépendance
    port install wget
    port install gawk
    port install tkdiff
    port install sshfs

Les scientifiques

sudo -s # si besoin
port install octave # C'est long mais beaucoup de dépendances (gnuplot, etc.)
port install py27-ipython # vient du coup numpy
port install py27-matplotlib
port install root # and it works !

Quelques chausse-trapes

  • Problèmes liés aux variables d’environnement local dans le terminal. En suivant http://blog.remibergsma.com/2012/07... on résout pas mal de soucis ! The tip : uncheck the « set locale env at startup ».
  • Problèmes liés à la connexion par défaut wifi. Curieusement, un reboot résout le problème, la connexion par défaut spécifiée dans les préférences n’étant pas prise en compte avant.
  • Suppression de la correction automatique *insupportable* : c ;est dans preferences/text&language/text . Go for example at http://osxdaily.com/2011/07/28/turn...

Sauvegardes Pour que ce soit plus rigolo, mon disque de sauvegardes TimeMachine a planté quelques jours après l’installation. Finalement, l’usage d’un disque réseau fonctionne très bien aussi (et libère un port usb). On pourra utilement consulter http://basilsalad.com/how-to/create... . Pour ce qui est de la connexion réseau, sshfs peut s’avérer bien utile pour accéder à de l’espace disque disponible sur des machines accessibles via ssh.

Facebook