Partenaires

CNRS IN2P3
UPMC
UPD
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Rayonnement Cosmique et Matière Noire > CTA

CTA

par Sophie Trincaz - 19 octobre 2012

Ces dernières années, l’astronomie gamma au sol a connu des avancées majeures et des résultats astrophysiques spectaculaires, obtenus par les instruments de nouvelle génération comme HESS, MAGIC, VERITAS et MILAGRO. Les grandes réalisations de ces projets comprennent le premier balayage en gamma de très haute énergie de la partie interne de notre galaxie, qui a révélé une multitude de nouvelles sources appartenant aux catégories comme les supernovæ en coquille, les nébuleuses à vent de pulsar, les régions à formation d’étoiles et les systèmes binaires. Certaines de ces sources, appelées « accélérateurs noirs » n’ont pas de contrepartie dans les autres longueurs d’onde. Cela montre donc une nouvelle fonctionnalité de l’astronomie gamma au sol de découvrir des sources. Le potentiel de découverte et d’études physiques a été démontré, pas uniquement dans le domaine des observations astrophysiques, mais aussi en physique des particules et en cosmologie.

Le Cherenkov Telescope Array (CTA) est la prochaine génération d’instruments dans le domaine de l’astronomie gamma au sol. Il sera composé de deux réseaux : le premier dans l’hémisphère sud, qui couvrira toute la gamme d’énergie envisagée d’une dizaine de GeV à environ 100 TeV afin de permettre une étude approfondie des sources galactiques, de la partie centrale de notre Galaxie, et aussi pour l’observation des objets extragalactiques. Le second, dans l’hémisphère nord, dédié aux basses énergies (d’une dizaine GeV à environ 1 TeV) se consacrera principalement aux objets extragalactiques.

L’observatoire avec ses deux sites sera exploité par un consortium unique. Une fraction significative du temps d’observation sera ouverte à la communauté internationale et disposera d’installations propres pour le soutien aux utilisateurs.

Les objectifs scientifiques du projet CTA peuvent être déclinés en trois principaux thèmes : comprendre l’origine des rayons cosmiques et leur impact sur les constituants de l’Univers, révéler la nature et la variété des accélérateurs de particules et enfin rechercher la nature ultime de la matière noire et étudier les phénomènes physiques au-delà des modèles standards.

Contact : Jean-Paul Tavernet, 01 44 27 23 22

Facebook