Partenaires

CNRS IN2P3
Sorbonne Universite
Universite de Paris
Initiative Physique des Infinis
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > À la une > Installation du détecteur prototype de DAMIC-M à Modane

Installation du détecteur prototype de DAMIC-M à Modane

par Sophie Trincaz - 25 janvier

En étroite collaboration avec l’Université de Chicago et l’Université de Washington, l’équipe DAMIC-M du LPNHE vient de mettre en place son expérience prototype au Laboratoire Souterrain de Modane (LSM) situé sous 1700 mètres de roche.
Appelée la Low Background Chamber (LBC), ce détecteur servira de banc de test pour préparer les objectifs de DAMIC-M : une haute résolution sur la charge déposée dans chaque pixel (inférieure à la charge d’un électron) et un bas bruit de fond représentant une fraction d’évènement par jour par keV et par kilo (une unité appelée DRU) .

La Low Background Chamber héberge deux CCD skipper en silicium au format 6kx4k pixels, pour une masse totale d’environ 18 g. Malgré sa faible masse ce prototype est compétitif au niveau international pour la recherche de matière noire du secteur caché, grâce aux éventuelles interactions de celle-ci avec les électrons atomiques du silicium. Des résultats préliminaires sont prévus pour l’été 2022.
D’ici-là, la Recherche et Développement sur DAMIC-M continue. Il s’agit de préparer un détecteur de plusieurs centaines de grammes avec un bruit de fond d’une fraction de DRU.

Cryostat en cuivre OFHC (pour « oxygen-free high thermal conductivity copper ») de la LBC, hors du blindage en plomb et polyéthylène.

Les deux CCD dans leur boite en cuivre OFHC avant leur installation à l’intérieur de la LBC.

Contact au laboratoire : Antoine Letessier-Selvon

Facebook
Enregistrer au format PDF