Partenaires

CNRS IN2P3
Sorbonne Universite
Universite de Paris
Initiative Physique des Infinis
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > Thèses, Stages, Formation et Enseignement > Propositions de thèses 2020 > Préparation de l’expérience Hyper-Kamiokande pour des mesures précises des paramètres d’oscillation des neutrinos

Préparation de l’expérience Hyper-Kamiokande pour des mesures précises des paramètres d’oscillation des neutrinos

Titre : Préparation de l’expérience Hyper-Kamiokande pour des mesures précises des paramètres d’oscillation des neutrinos

Directeur de thèse : Boris Popov

Co-encadrant de thèse : Mathieu Guigue

Equipe : Asymétrie Matière-Antimatière ; groupe T2K

Description :

Hyper-Kamiokande est une expérience de prochaine génération d’oscillation de neutrinos
sur longue distance au Japon. L’un des principaux objectifs est la découverte de la violation
de CP dans le secteur des leptons. De plus, Hyper-Kamiokande sera le détecteur le plus sensible
à la désintégration du proton et servira d’observatoire de neutrinos provenant de sources
astrophysiques comme les supernovae. Le projet a été approuvé au Japon et sa construction
démarrera en avril 2020.

L’expérience utilise un gigantesque détecteur Cherenkov à eau equipé de photomultiplicateurs
(PMTs) de différents types : de larges PMTs de 50’’ développés par Hamamatsu (Japon) et des modules
appelés mPMTs composés de plusieurs petits PMTs de 3’’, actuellement en cours de test sur
le dispositif Memphyno à Paris. Les neutrinos et antineutrinos produits auprès de l’accélérateur
de J-PARC ainsi que les neutrinos atmosphériques et solaires pourront être détectés par Hyper-Kamiokande.

La thèse sera dédiée principalement aux études de sensibilités de combinaison des données
de neutrinos solaires, atmosphériques et d’accélérateurs, à l’aide des données déjà collectées
sur T2K et Super-Kamiokande. Une partie technique portera sur la conception et la construction
d’un système de distribution et de synchronisation d’horloges pour les PMTs. Ce système avec
des prototypes développés au LPNHE pourra être testé auprès de Memphyno et dans le cadre d’une
expérience prévuée au CERN.

Lieu de travail : LPNHE, Paris

Déplacements éventuels : Tokai (Japon) et CERN, Genève

Documentation : http://www.hyperk.org

Contacts :

Facebook
Enregistrer au format PDF