Partenaires

CNRS IN2P3
Sorbonne Universite
Universite de Paris
Initiative Physique des Infinis
UPMC


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil > À la une > Les Unes précédentes > HESS met en évidence un accélérateur d’ions de très haute énergie dans la partie centrale de la Voie Lactée

HESS met en évidence un accélérateur d’ions de très haute énergie dans la partie centrale de la Voie Lactée

par Sophie Trincaz - 9 mai 2016

La collaboration exploitant les données de l’expérience
d’astroparticule H.E.S.S., dont fait partie un groupe de physiciens du
LPNHE, a publié[1] la première mise en évidence de l’existence d’un
accélérateur d’ions (probablement de protons) de très haute énergie
dans la partie centrale de la Voie Lactée. Analysant le spectre en
énergie des photons gamma produits dans le voisinage de cette source,
la collaboration avance l’existence d’un accélérateur de protons
pouvant atteindre une énergie s’étendant jusqu’au peta-electronVolt.

Les processus transitoires d’accélération de particules - sursauts
d’émission de noyaux actifs de galaxies ou explosion d’étoiles dans
les supernovæ - sont jusqu’alors incapables de générer des énergies
supérieures à une centaine de téra-électronVolts.
L’analyse de la région étudiée (zones ceintes en noire sur la figure),
qui s’étend sur près de deux cent parsecs(1) autour du centre galactique,
suggère l’existence passée d’une source de production continue de ces
particules associée à un processus d’accélération intense et opérant sur
une longue durée.

Ces particules chargées de très haute énergie aurait été produites par
le trou noir central lors d’une époque passée de plus grande activité
par rapport à ce que l’expérience H.E.S.S. a identifié dans une
précédente étude[2] de cette source.

Contact au LPNHE : Pascal Vincent

[1] H.E.S.S. collaboration, A. Abramowski et al., Nature 531, 476–479 (24 March 2016)
[2] H.E.S.S. collaboration, F. Aharonian et al. Astron. Astrophys. 425 (2004) L13-L17

(1) parsec = le parsec est défini comme exactement 648 000/π unités
astronomiques définie comme valant exactement 149 597 870 700 m (valeur
basée sur la distance entre la Terre et le Soleil).

Facebook

Dans la même rubrique :

Enregistrer au format PDF